Opitrip, comparateur de location de vacances

Vous en rêviez ? Ils l’ont fait !

A l’image d’un Kayak pour les vols ou d’un Airbnb pour les logements, Opitrip regroupe et compare l’ensemble des services entre particuliers dans la sphère du voyage et se veut la référence des comparateurs de location de vacances.

La start-up voit le jour en 2014 grâce à Loïc et Ludovic Geoffroy, deux frères ambitieux qui permettent d’accélérer le développement de l’entreprise en levant 560 000 euros auprès de business angels.

opitrip organiser ses vacances

Un site pensé pour les utilisateurs

Le tourisme collaboratif bat son plein. Entre covoiturage, comparateur de vols, location de vacances entre particuliers, les acteurs de la consommation collaborative sont de plus en plus nombreux à s’insérer sur le marché. Opitrip a décidé de réunir tous les acteurs de la consommation collaborative en une seule plateforme facile et intuitive pour organiser ses vacances.

Que vous cherchiez un hébergement, une voiture, une activité, un transport quelconque, la plateforme compare et vous trouve les meilleurs bons plans au meilleur prix. Le site vous redirige directement vers ses partenaires tels que , Blablacar, Homelidays, Captain Train… le tout gratuitement.

On a aimé

  • Que tout soit regroupé sur une seule et unique plateforme, plus besoin d’ouvrir dix onglets et de faire ses recherches sur les différents sites : Opitrip est un moteur de recherche puissant.
  • La rubrique « expérience » qui propose toutes les activités à faire dans la ville de son choix au meilleur prix: repas, visites, activités. Des avis clients qui t’orientent sur les meilleures activités à la manière d’un TripAdvisor
  • Une expérience utilisateur optimisée, pratique et simple. Un design clair et épuré.

Il n’y a plus qu’à organiser ses prochaines vacances, transport, logement, activités, le nec plus ultra de l’agence de tourisme et le tout en ligne !

logo opitrip

Aurora

Auteur: Aurora

Consommatrice collaboratrice , je partage avec vous les petites pépites du web.

Partager cet article sur

Laisser un commentaire